L'humeur et le blog de Martius

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - nouveauté

Fil des billets

mardi, 15 septembre 2009

48 heures à l'INSA de Lyon

La rentrée du département informatique de l'INSA de Lyon s'est déroulée lundi matin. Les hostilités on débuté à huit heures par une présentation des composantes de l'INSA et du département, pendant un peu moins de deux heures.

Je ne découvrais pas tout à fait la chose, puisque l'intégration à commencé vendredi, et si il y a une chose à accorder aux organisateurs, c'est qu'ils en ont fait pour tous les goûts : découverte du campus, de Lyon, soirée jeux de société et de plateaux, découverte des principales associations (l'asso du département, l'AEDI) et de la "K-Fet", le bar associatif où les demis sont à 1,60€, où la musique gueule et où on retrouve un furieux air de soirées comme dans les films américains qui se déroulent sur les campus -le côté American Pie en moins...-. On va finir par un week-end d'intégration "dans un lieu tenu secret", qui donnera accès à un T-shirt spécial, et à des souvenirs mémorables... pour ceux qui n'auront pas bu au point de perdre des bouts en route.

Mais leurs professeurs nous ont aussi fait leur intégration : à dix heures, on a commencé la semaine "CM only"*, histoire de prendre de bonnes bases, bien solides ! Trois heures de système d'exploitation par jour pendant les trois premiers jours, les vides étant comblés par de la théorie sur les bases de données ou la programmation. En deux jours, si on a pas encore compris l'organisation du campus, on connait déjà les fonctionnement tordu de systèmes d'exploitations qu'on imaginait même pas !

Le bilan est donc en deux parties : d'un côté, j'ai peur du rythme, de décrocher, et de prendre très cher quand on va attaquer les maths. D'un autre côté, passer de l'IUT à l'INSA, c'est un peu comme si on passait d'un film français à un blockbuster américain : plus de rythme, plus violent, plus méchant, et nettement plus sexy ! C'est franchement excitant et comme je suis un peu maso, j'en redemanderais bien ! En tout cas, en terme d'ambiance, c'est tout bon, les échanges entre les étudiants issus de DUT, fac, prépa ou prépa intégrée INSA (qui sont déjà dans l'école depuis deux ans) sont nombreux, et ce soir, on commençait déjà un peu à se détendre, à être moins timide, tout ça.

* pour ceux qui ne parlent pas l'universitaire, CM only, c'est seulement cours magistraux, donc théorie grattée sur papier dans un amphi pendant toute la semaine.

lundi, 27 juillet 2009

Comment lancer son site web

Je réfléchis tranquillement aux différents points qu'il faut étudier pour le lancement public d'un site web. Dans le cas présent, c'est de la nouvelle version de Martius Web dont je parle.

Bêta privée ?

Actuellement, le site tourne en "bêta privée". C'est un grand classique : lancer le site en bêta privée et y lier un système d'invitations permet de créer un premier buzz discret dans les oreilles d'un cercle restreint. Généralement, des tonnes d'invitations sont balancées aux personnes potentiellement influentes et susceptible de ramener du monde, pour un taux de transformation avoisinant les 3% (stats bidons).

C'est un peu a double tranchant : si ce premier buzz n'est pas doublé d'un plus gros plus tard, aucun suivi ne sera effectué et le lancement restera anonyme. D'un autre côté, il faut déjà avoir un site web suffisamment solide pour que les "bêta-testeurs" puissent avoir un terrain de jeu où ils ne s'ennuient pas...

Bon honnêtement, dans mon cas on est loin du compte : des tartines de docs techniques : on va pas attirer beaucoup de monde... La bêta privée ici me permet de continuer de modifier le site tranquillement et de permettre à certaines personnes de visiter, donner leur avis et m'aider à peaufiner : une vraie bêta en fait :

Créer le buzz

Il y a plein de méthodes pour ça, encore faut-il en avoir les moyens, la bonne idée (la bonne agence ?) et un véritable intérêt. Faire du buzz autour d'un site internet dont le but est de rassembler quelques ressources et cours sur tout ce qui touche de près ou de loin à la gestion ou réalisation d'un projet web ça risque de ne pas être facile !

La seule idée à peu près pertinente pourrait être un "concours", avec à la clé des bouquins techniques, ou un abonnement à PHP Solutions par exemple. C'est jouable, même en utilisant les grosses ficelles : une couche de "questionnaire" qui fait se promener sur le site, un petit "prévenez vos amis !", j'en passe. Mais nouveau problème : on buzze le concours ?

Prospection commerciale IRL

Après tout c'est loin d'être débile dans mon cas : vendre mon site par le biais de cartes de visites, flyers et autres bricoles (magnets ?) sur le terrain. Et le terrain peut être bon : un école d'ingénieurs avec un gros département Informatique à Lyon. Problème (d'ordre plus personnel) : on va éviter de la jouer technico-commercial la semaine d'intégration, par contre, les rencontres avec le monde professionnel seront d'excellents espaces pour tout ça : il ont été créé à cette fin ! Par contre, ça ne couvre pas nécessairement le lancement du site.

En bref, je me retrouve un peu coincé : quand et comment lancer le site internet sans allumer un pétard mouillé ? Les seules pistes à peu près sûres sont : pas pendant les congés des gens, pas tant que le site n'est pas suffisamment avancé pour être crédible.

Avis donc aux quelques lecteurs : des idées, des conseils ?

mercredi, 22 juillet 2009

Le blog de Martius est mort...

...Vive le blog de Martius !

Dans moins d'un mois, Adée et moi, nous serons Lyonnais. En fait, pas mal de choses vont bouger : une béta de Martius Web 2 est dans les airs, un bon vieux projet a été ressuscité, et moi, je suis auto-entrepreneur depuis quelques mois et j'entre en école d'ingénieur. Ça nous fait pas mal de nouveautés. Et dans tout ça, je remet les compteurs à zéro est oublie les presque 260 billets de la précédente version du blog.

En fait, j'ai décidé de recadrer ma ligne éditoriale : arrêter de pomper des news à droite à gauche (maintenant il y a Facebook pour ça), et essayer d'avoir un peu de contenu : ma petite vie lyonnaise et à l'INSA, un peu d'entrepreneuriat et pas mal de geekeries.

Tout ce qui concerne le développement web, la communication et la technique devrait être à sa place : Martius Web, 2e du nom : ici, c'est l'envers du décors, plus glam', plus personnel et plus sympatique, j'espère !

Et comme toute bonne résolution doit être violée au moins une fois, je tiens à dire que ce thème (appelé Fast Food, parce qu'Adée trouve que les couleurs font MacDo) ne fonctionne correctement qu'avec un navigateur supportant tous les sélecteurs CSS2, comprenant display: table-cell;, parce qu'à un moment, il faut grandir : Bye IE6, on a Firefox, Opera, Safari, Chrome, et même IE8. Et les rares qui râleraient parce qu'ils sont en entreprise et ne peuvent pas installer ce qu'ils veulent : on fait aussi des versions portable de Firefox, ou encore "Mais qu'est-ce que tu fous ici sur tes heures de travail ?".

Alors, à bientôt tout le monde !

Ah et, oui, au fait : les archives de l'ancien blog sont là !

"MartiusWeb.net" et "Humeur et blog de Martius" composent un site internet conçu par Martin Richard | © Martin Richard

Les articles et billets du blog sont sous licence Creative Commons BY-SA-NC France, la charte graphique est à la propriété de son auteur.

Merci d'avoir lu jusque là !